Journal cover Journal topic
Geographica Helvetica
Journal topic

Journal metrics

Journal metrics

  • CiteScore value: 0.74 CiteScore 0.74
  • SNIP value: 0.585 SNIP 0.585
  • SJR value: 0.385 SJR 0.385
  • IPP value: 0.62 IPP 0.62
  • h5-index value: 10 h5-index 10
  • Scimago H index value: 13 Scimago H index 13
Volume 58, issue 4
Geogr. Helv., 58, 325-339, 2003
https://doi.org/10.5194/gh-58-325-2003
© Author(s) 2003. This work is distributed under
the Creative Commons Attribution 3.0 License.
Geogr. Helv., 58, 325-339, 2003
https://doi.org/10.5194/gh-58-325-2003
© Author(s) 2003. This work is distributed under
the Creative Commons Attribution 3.0 License.

  31 Dec 2003

31 Dec 2003

L'essor des ensembles résidentiels clos en France : un phénomène en expansion et aux ressorts multiples

F. Madoré1 and G. Glasze2 F. Madoré and G. Glasze
  • 1Universite de Nantes, IGARUN, BP 81227, 44312 Nantes cedex 03, France
  • 2Geographisches Institut der Johannes Gutenberg-Universität Mainz, Becherweg 21, 55099 Mainz, Germany

Abstract. Les ensembles résidentiels clos ne sont pas un phénomène entierement nouveau en France. Toutefois, les années quatre-vingt-dix marquent un essor important du phénomène et sa relative banalisation, aussi bien du point du vue géographique que social. Les facteurs qui rendent compte du phénomène relèvent à la fois de la structure de l'offre et de la demande. L'offre met en jeu un double processus, d'innovation et de mimétisme, où les promoteurs-construeteurs réalisent un produit immobilier qui doit les distinguer des concurrents. Quant à la demande, elle renvoie à trois processus fortement interdépendants: une logique extensive d'appropriation de l'habitat collectif, mais aussi l'affirmation d'un double mécanisme de sécurisationsocialisation. Enfin, cette progression des domaines résidentiels clos en France permet de discuter et de contester l'hypothèse d'une américanisation des espaces urbains.

Publications Copernicus
Download
Citation
Share