Journal cover Journal topic
Geographica Helvetica
Journal topic

Journal metrics

Journal metrics

  • CiteScore value: 0.86 CiteScore
    0.86
  • SNIP value: 0.526 SNIP 0.526
  • IPP value: 0.80 IPP 0.80
  • SJR value: 0.452 SJR 0.452
  • Scimago H <br class='hide-on-tablet hide-on-mobile'>index value: 16 Scimago H
    index 16
  • h5-index value: 14 h5-index 14
Volume 63, issue 3
Geogr. Helv., 63, 188-192, 2008
https://doi.org/10.5194/gh-63-188-2008
© Author(s) 2008. This work is distributed under
the Creative Commons Attribution 3.0 License.
Geogr. Helv., 63, 188-192, 2008
https://doi.org/10.5194/gh-63-188-2008
© Author(s) 2008. This work is distributed under
the Creative Commons Attribution 3.0 License.

  30 Sep 2008

30 Sep 2008

Fréquence de quelques chiroptères durant l'Holocène

M. Blant1, M. Moretti2, and W. Tinner3 M. Blant et al.
  • 1Institut suisse de spéléologie et de kars¬ tologie ISSKA), Case postale 818, 2301 La Chaux-de- Fonds, en collaboration avec le Musée cantonal dhis¬ toire naturelle du Tessin, 6900 Lugano, Suisse
  • 2Swiss Federal Institute for Forest, Snow and Landscape Research WSL), Research Group Insubric Ecosystems, Via Belsoggiorno 22, 6500 Bellinzona and Centro protezione chirotteri Ticino, 6714 Semione, Switzerland
  • 3Institute of Plant Sciences IPS), University of Bern, Altenbergrain 21, CH- 3013 Berne and Paleoecology and Vegetation Dynamics, Institute of Terrestrial Ecosystems ITES), ETH- Zürich, 8092 Zurich, Switzerland

Abstract. Des datations au 14C de crânes de chauves- souris ont été effectuées sur des collectes provenant de grottes du sud et du nord des Alpes suisses. Le but de ce projet était de cerner les époques dapparition de quelques espèces forestières considérées comme traceurs de périodes chaudes ou froides, puis de mettre en relation leur insertion chronologique avec les successions végétales de l'Holocène. Les données montrent une présence de longue durée pour Myotis bechsteinii et Myotis brandtii, un traceur mésothermophile et un traceur psychrophile. Une espèce thermophile méditerranéenne, Myotis blythii, apparaît dans un intervalle de temps plus restreint. La fréquence des espèces peut être expliquée au moins en partie par les successions végétales et les déboisements. En outre, les résultats suggèrent une corrélation entre la présence despèces rares thermophiles comme Myotis bechsteinii et des phases à climat chaud pendant lHolocène.

Publications Copernicus
Download
Citation
Share